yeahman cdlmDébarqué en 2012 sur la scène toulousaine, YEAHMAN! fait ses premières armes à l’écart des dancefloors à la mode, dans les bars militants et les bistrots de nuit de la ville. Il sera ensuite remarqué lors des festivals CineLatino, Rio Loco, ou LatinoDocs pendant l’année 2013.Il plaide la cause d’un décloisonnement de la musique et d’une forme d’universalité artistiques sans transitions convenues. Sur ses mixs s’entremêlent alors les influences des 5 continents, oscillants entre tradition, métissage et modernité.Sur scène, YEAHMAN! trouve son identité en associant les nouvelles sonorités tropicales aux modern beats occidentaux. Il crée ainsi en 2014 les soirées ‘Ghetto Sonido’ qui pour sa première édition réunira plus de 500 personnes, et prend le pari d’associer groupes live et dj sets.

En parallèle, il multiplie les collaborations sous son étiquette ‘Tropicalogik’, avec laquelle il propose des événements ou sa musique se mêlent à des influences technos plus minimalistes.

 

Interview, In The Morning Mag, 2017